Les années marrantes précédèrent directement les années carrées, alors que Brossedur était un tout jeune balais.
C'est à cette époque bien aimée que sévirent des artistes tels que Gouzi-Gouzi, Ernst Haha ou encore Kiki Rigoletto.

Capture_100Capture_102Capture_101

    La fraise et la boîte de conserve étaient alors de rigueur dans les tenues de cette époque hautement fantaisiste.
Ce fut d'ailleurs la période préférée de Lola, très instruite sur la question, qui trouve qu'aujourd'hui on ne sait plus s'amuser.

Capture_099

    On a pu y voir une visite en voiture officielle du roi des échecs, venu consolider la diplomatie avec le roi de trèfles, qui était au gouvernail à ce moment-là.

    Le jeu le plus populaire dans les restaurants et les dîners de famille d'alors s'appelait "le beurre au plafond": il s'agissait d'envoyer le beurre au plafond en se servant de la serviette et il fallait qu'il tienne.

Capture_105 Capture_106

Nombre de chansons rigolotes furent créées à cette époque -dont "Baisse-toi, petit canard"- mais c'est pourtant une chanson triste qui fut le plus grand succès d'alors: "Salé, sucré", interprété au Folies Fauteuils par le gluon de la casquette.
    La mode pour fruits et légumes tenait également un place importante, et comme on peut le voir, les concombres portaient les épluchures de pommes de terre en bonnets. Le chou-fleur se mettait une tomate sur le nez, et, dit-on, ça faisait rire les navets.

Capture_109Capture_108Capture_110


(N.B.: les années marrantes pourraient correspondre aux années 1930, étant donné que Brossedur était un tout jeune balai en ce temps-là, et que nous savons qu'en 1985 il avait plus de cinquante ans de télévision derrière lui.)