Capture_073


Nom : Bons-Moments
Espèce : euh?
Date de naissance : inconnue
Date de mort : ?
Yeux : bruns
Taille : inconnue
Origine : ?
Signe particulier : espèce de grosse ampoule sur soquet de bois, aurait eu la rougeole
Hobbies : donner l'indice de satisfaction du public
Obédience : Téléchat

S'il fut amené par GTI lors de son -trop long- passage à Téléchat, Bons-Moments sut comment devenir un membre apprécié et à part entière de la famille Téléchat, même si ses relations avec Lola ne furent pas facile de prime abord.

Dernier cri des technologies informatiques et audiovisuelles panaché, il fonctionnait "à l'énergie nouvelle", l'énergie du bonheur: il pouvait capter les ondes de joies émises par le public et les convertir en électricité. Il permettait donc de connaître les impressions du public au millième de seconde près.

Cependant, très représentant du public qu'il était, Bons-Moments était influençable et corruptible. Dans le premier tiroir de gauche sous le bureau, GTI rangeait soigneusement un petit pot de pommade qu'il lui passait tous les jours avant l'émission pour "le faire reluire". Lola s'en est inquiétée un moment, mais Groucha put lui faire comprendre que tout le monde était sensible à la flatterie, et qu'un peu de pommade de temps en temps n'était pas un crime. Par après, on n'en parla plus guère, et sa fiabilité ne fut jamais remise en cause.

Peu avant l'éviction des membres de Téléchat hors de leurs studios, il avait son propre chef pris des cours avec le professeur Duval -le seul écho premier prix du conservatoire dramatique- au sommet du Machu Picchu dans les Andes Françaises; avec une nouvelle voix, il espérait mieux représenter la chaleur du public.

Pendant le temps ou Téléchat en fut réduit à être une télévision nomade logée dans un dépôt de tramway, il rejoignit Brossedur dans les archives, où il faisait l'effort de faire plein feu pour lui. Il dut briller pour un oui ou pour un non, tant et si bien qu'il lui fallut plus tard se réhabituer à ne plus s'allumer qu'en cas de réception d'ondes de joie.